CloudList : l'annuaire de référence des éditeurs de logiciels et prestataires de services IT B2B

RFID, IoT ou objets connectés, Blockchain, drones et robots, industrie du futur et usine 4.0… Si ces termes demeurent un peu nébuleux pour la plupart d’entre nous, les acteurs du secteur industriel les considèrent en revanche très concrets. Dans une ère dominée par la transformation digitale, cette terminologie signifie pour tous les secteurs de l’industrie que le temps est venu d’innover et d’accélérer la digitalisation des services et processus internes. Est-ce la clé du développement des entreprises industrielles ? Faisons le point sur les avantages que la conversion au manufacturier innovant apporte.

 

Innovation : un processus continu

La transformation digitale des petites et moyennes entreprises manufacturières constitue une réelle opportunité pour le développement de ce secteur. Mais à l’instar de la société dans son ensemble confrontée aujourd’hui à de perpétuels changements, cette transformation vers l’industrie 4.0 n’est pas sans causer de bouleversements radicaux. En plus des chamboulements à l’interne, les entreprises industrielles doivent également composer avec la concurrence mondiale toujours plus féroce et les besoins des consommateurs de demain, qui commandent de mettre en œuvre des actions inédites pour se distinguer. Il est alors important de s’organiser pour capter toutes les bonnes idées des employés et les transformer en plan d’actions concrets…

Et ces actions – qu’elles soient menées pour perfectionner une technique de production, bonifier un mode de fabrication, augmenter les capacités des équipements pour les faire correspondre aux nouvelles normes technologiques… – ne peuvent pas se contenter d’être ponctuelles mais doivent s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue.

 

Des emplois nouveaux, des compétences nouvelles

Dans une usine 4.0, les exigences en matière d’habiletés professionnelles diffèrent de celles de l’usine conventionnelle. Parce que les emplois liés à la robotisation et à l’automatisation notamment se réinventent, les nouveaux savoir-faire se multiplient. Certains postes peuvent certes être abolis mais contrairement à ce que l’on croit, l’industrie 4.0 crée aussi des emplois à valeur ajoutée.

On peut affirmer que le travailleur manufacturier innovant est plus qualifié. Et quelles sont les qualifications qui attirent le plus l’attention ? Outre l’inventivité, l’avènement de l’industrie connectée requiert la capacité d’analyse de données, la résolution de problèmes, des notions avancées en sécurité informatique et électronique, la capacité d’adaptation pour faire face aux changements complexes du travail. Dans ces conditions il sera indispensable de bien piloter les talents et les compétences des employés pour bien s’y préparer…

 

L’importance de l’adoption d’outils novateurs…

Pour faire croître son chiffre d’affaires et devancer la concurrence, l’entreprise industrielle moderne doit avoir recours à des outils technologiques qui suivent les tendances. Il s’agit là d’un défi de taille lorsqu’on constate avec quelle rapidité ces nouveaux outils digitaux évoluent et transforment notre environnement. Mais l’heure n’est plus à se questionner sur la nécessité de l’intégration d’outils novateurs en tant que voie à suivre pour faire progresser son entreprise et envoyer la concurrence au tapis. Elle est davantage à l’adoption par le secteur industriel de technologies majeures touchant notamment la machinerie, les logiciels informatiques, les objets connectés…

 

…et de pratiques de gestion et de production audacieuses

S’il est indispensable que les machines et les outils logiciels se collent aux nouvelles tendances technologiques, l’innovation industrielle passe aussi par la mise en œuvre de modes de gestion et de modèles d’affaires réellement efficaces. Pour avoir un fonctionnement optimal, certaines industries qui travaillent sous de fortes contraintes comme l’agroalimentaire cherchent à choisir un ERP verticalisé pour l’agroalimentaire. Toute nouvelle pratique qui tient compte à la fois de la productivité d’une société, de la qualité de vie de ses collaborateurs et du respect de l’environnement valorise son image de marque et renforce sa compétitivité.

Le virage vers l’industrie 4.0 est indispensable pour nos entreprises manufacturières. Passer à l’industrie connectée est un défi exigeant mais excitant à relever. Lorsque les PME manufacturières françaises se donnent les moyens et les capacités d’innover et saisissent les opportunités d’affaires pour devenir plus compétitives et prospères, tout le monde y gagne.

Share This