Décryptage logiciel

Solution ESB (Enterprise Service Bus)

Dans un contexte d’augmentation massive des applications et des flux de données, les enjeux d’urbanisation du SI sont forts. L’objectif pour les entreprises : exploiter pleinement leurs outils et fiabiliser l’information délivrée aux métiers. Dans la continuité des solutions d’échange inter-applicatif, l’Enterprise Service Bus contribue à unifier le SI. Le bus applicatif représente une solution particulièrement fiable face à des problématiques complexes et au besoin de migrer les applications legacy. Et si cette solution était autrefois réservée aux grands groupes, les PME ne manquent désormais pas de l’employer.

Transparent et générateur d’économies de coût, l’ESB est désormais démocratisée dans un grand nombre d’entreprises, et se maintient malgré la montée de solutions dans le Cloud. Entre solutions propriétaires et open source, la richesse de l’offre permet de mettre en place un outil sur mesure, à condition de bien accompagner son déploiement.

Historique de l’Enterprise Service Bus

L’Enterprise Service Bus a été conçu pour mieux sécuriser et structurer les échanges au sein d’un système d’information. Cette technologie crée un flux d’information continu, plus facilement délivrable aux applications, mais aussi plus fiable et évolutif.

Dans un contexte de démultiplication des données, mais aussi parfois d’obsolescence des applications, l’ESB répond à un besoin d’unification des échanges. Le bus applicatif contribue à harmoniser l’architecture SI. Par ailleurs, les solutions ESB sont capables de répondre à des problématiques complexes en gérant de forts volumes de données et en surmontant les questions d’indisponibilité des applications.

L’Enterprise Service Bus est le successeur direct de l’EAI — ou Enterprise Application Integration. Aux premiers logiciels ont succédé, dans les années 1990 et 2000, des solutions toujours plus nombreuses et hétérogènes. De l’évolution rapide du paysage applicatif est né le besoin de faire communiquer entre eux les logiciels métiers des entreprises. L’EAI répondait alors à ce besoin. Grâce à des connecteurs métiers et à des protocoles de transport de messages unifiés, anciennes et nouvelles applications pouvaient être pleinement exploitées.

Avec l’explosion de la mobilité et des solutions SaaS dans les années 2000, les SI se sont encore complexifiés. S’appuyant largement sur les services web, l’Enterprise Service Bus s’est naturellement imposé, offrant une réponse bienvenue à des problématiques telles que doublons d’applications, obsolescence de certains programmes ou difficulté à gérer les échanges point à point. De plus en plus employé, l’ESB s’inscrit aujourd’hui dans une Architecture Orientée Services (SOA), en accord avec les besoins de flexibilité des entreprises.

 

Quels sont les enjeux de l’utilisation d’un ESB ?

Normaliser les échanges de données

Face à des formats de données et types de transmission qui se développent anarchiquement, le besoin est à la normalisation. La définition d’une source de données unique, dans laquelle viennent puiser les diverses applications de l’entreprise, élimine les incompatibilités et les échanges de données anarchiques. Limitant les dépendances, le bus applicatif établit un format de communication unique et peu contraignant. L’ESB évite ainsi les déperditions d’information, en particulier celles qui proviennent d’anciennes applications.

Mieux répondre aux besoins métiers

Les processus métiers sont partout dans l’entreprise et requièrent des données de qualité pour être menés à bien. S’appuyant massivement sur les logiciels d’entreprise, les processus doivent disposer rapidement d’informations fiables et structurées. L’ESB garantit ce bon acheminement des données et la structuration des flux d’information. Ainsi, au-delà du simple transport de l’information, le bus applicatif offre de la visibilité sur les besoins en SI et permet de mieux anticiper l’approvisionnement des processus.

Maîtriser des flux d’information devenus massifs

Le concept d’entreprise étendue a fait croître massivement les flux d’information. Les échanges inter-entreprises sont plus nombreux que jamais. De l’approvisionnement à la livraison d’un produit, le transfert d’information rapide entre sociétés partenaires est gage de rapidité d’exécution à tous les niveaux. Pourtant, la communication point-à-point, fréquemment utilisée, complexifie la circulation de l’information. Le besoin en rationalisation est fort : l’ESB permet de simplifier les flux et de garantir la délivrance de l’information aux applications, quel que soit leur niveau de disponibilité.

Sécuriser les flux d’information

La sécurité des données échangées est cruciale à plus d’un titre. Il est d’une part essentiel de garantir la protection d’informations précieuses pour l’entreprise, et d’autre part de pallier les faiblesses du stockage dans le Cloud public. L’ESB répond à ce fort besoin de sécurisation par des mesures de cryptage, d’authentification et de gestion des accès. L’emploi de connecteurs métiers entre les applications garantit quant à lui l’intégrité des données. La traçabilité des échanges permet quant à elle de mieux comprendre les interruptions de chaîne. Enfin, les mises à jour fréquentes des solutions ESB assurent un respect constant des normes et des prérequis de sécurité.

Automatiser une partie des tâches

La gestion des échanges de données dans un système peu ou mal structuré génère d’importants efforts de suivi. L’existence de particularités ou de doublons rend le SI complexe, même pour les intervenants qualifiés. En optant pour un outil qui distribue intelligemment la donnée, on simplifie également l’effort de gestion. L’ESB assure la transformation des messages et leur acheminement de manière asynchrone, pour conserver une disponibilité maximale de l’outil tout en garantissant la transmission.

Migrer son SI Legacy

Les anciennes solutions des entreprises, devenues obsolètes, constituent un système hérité souvent difficile à entretenir. Les compétences techniques évoluant, la communication devient plus difficile entre anciennes et nouvelles applications, créant une déperdition de données, mais aussi une structure anarchique des flux. La mise à niveau des anciennes applications peut cependant être simplifiée par l’utilisation d’un ESB : grâce à ses connecteurs, l’Enterprise Service Bus élimine en partie les problématiques techniques. L’emploi d’un format de données unique pour la transmission et la traduction des messages pour chaque application contribue à une urbanisation complète du SI, incluant les applications Legacy.

Mettre en place une architecture orientée services

Facilitée par le bus applicatif, l’Architecture Orientée Services (ou SOA) permet à un ensemble de services — ou composants — applicatifs distincts de communiquer au sein d’une organisation cohérente. La structure commune ainsi créée affranchit l’entreprise de fastidieux développements individuels et profite d’une plus grande flexibilité. L’utilisation de protocoles standards assure une communication unifiée et des services réutilisables. Le bus applicatif contribue ainsi à une meilleure performance et des coûts réduits.

Prendre du recul sur l’organisation de son SI

Au-delà du simple gain d’efficacité, la démarche d’urbanisation des SI doit s’accompagner d’une prise de recul sur la stratégie et les processus d’entreprise. La donnée, qui suit un parcours complexe et riche, possède son propre cycle de vie. De ces flux constants au sein de l’architecture SI, découlent des contraintes à la fois techniques et métiers. Pour l’entreprise, il s’agit de répondre aux exigences terrain, mais aussi de décloisonner le SI et de faciliter la collaboration. Le bus applicatif est au cœur de ces multiples enjeux : il peut donc apporter beaucoup à l’organisation, à condition de lui être adapté.

Qui sont les utilisateurs des ESB ?

Collaborateurs métiers

Toutes les applications métiers récupèrent les données qui leur sont nécessaires depuis le bus applicatif. Transportés au format XML, les fichiers sont reconvertis dans un format immédiatement exploitable par les applications métiers.

Responsables du SI

Le responsable du système d’information est directement responsable de la qualité d’acheminement des flux d’information. Les responsables du SI garantissent la mise en place de connecteurs adaptés et l’utilisation des bonnes normes pour un transfert de flux conforme aux pratiques de l’entreprise.

Partenaires et fournisseurs

L’ESB permet d’ouvrir ses données de manière sécurisée à ses partenaires commerciaux. Grâce à une communication directe entre applications de l’entreprise et services des partenaires et fournisseurs, les échanges de données se font automatiquement et sans frein. La collaboration devient ainsi plus rapide et performante.

Quelles sont les grandes fonctionnalités des solutions ESB​ ?

Outre le bus de transport lui-même, placé au cœur des solutions ESB, l’Enterprise Service Bus exploite un ensemble de fonctionnalités pour une transmission efficace des messages, quel que soit leur format d’origine.

Services web

Les services web instaurent une communication entre machines ou applications. Ils constituent une interface régie par des normes et protocoles de communication spécifiques. Ainsi, chaque application peut soumettre des requêtes à un service web et déclencher ainsi une transmission de données via le bus applicatif. Les services web des ESB sont le plus souvent de type SOAP (protocole reposant sur les fichiers au format XML) ou REST (architecture plus récente et moins contraignante).

Transformation des messages

L’une des grandes tâches réalisées par l’ESB est la conversion des messages applicatifs dans un format normé, lisible par l’application métier destinataire de chaque message. Le format XML est le standard le plus utilisé : les normes XSLT assurent respectivement la conversion entre XML et autres formats, alors que le XPath régit les requêtes relatives à un document XML. Cette conversion s’accompagne d’une optimisation du message, pour une lecture et une utilisation efficaces.

Moteur de routage des messages

Le bus applicatif assure un routage intelligent des messages. Grâce aux règles implémentées dans l’outil et aux éléments fournis dans le contrat de service des documents à transmettre, l’ESB assure lui-même l’acheminement des messages vers la bonne application, sans nécessité de développement supplémentaire.

La transmission de messages de manière asynchrone (grâce à un Message-Oriented-Middleware, ou MOM) permet d’éviter à l’outil de soumettre plusieurs fois la même requête : le message est déposé dans une file d’attente, pour une consommation par l’application dès que celle-ci est disponible.

Synchronisation avec le BPM

Cette fonctionnalité additionnelle de certaines solutions ESB exploite le Business Process Management (ou BPM) et sa cartographie des processus d’entreprise. Pour assurer une délivrance optimale des messages, l’ESB s’appuie sur cette cartographie pour définir les enchaînements d’échanges entre applications. Le bus applicatif concilie ainsi la composante technique avec les besoins des utilisateurs métiers. Les processus peuvent être exécutés de manière ininterrompue grâce à des flux de données intervenant au bon moment.

Quels points d’attention lors du choix de son ESB ?

Les fonctionnalités avancées

Selon leur projet, les besoins des entreprises vont parfois plus loin que le simple routage de messages. Le type d’orchestration des communications inter-applicatives, qu’il soit fonction des processus ou des besoins d’administration (atteindre une qualité de service donnée, superviser…) guide le choix d’un logiciel ESB. A cela peuvent s’ajouter des fonctionnalités de sécurité accrue (authentification renforcée, chiffrage et intégrité des données,…) ou des outils de développement applicatif. Ces fonctions avancées ont donc un impact fort sur le choix d’un ESB approprié.

La simplicité d’utilisation

Les éditeurs proposent des outils très divers, tant dans les fonctions que dans l’interface. Si certaines solutions font appel à des composants graphiques en mode drag-and-drop pour faciliter l’utilisation, d’autres sont d’une plus grande complexité. Un ESB peut nécessiter un temps important de prise en main, ou bien un temps de formation. La solution choisie dépendra du niveau de technicité de ses utilisateurs et de la richesse de paramétrage attendue.

La résistance aux montées en charge

Les applications métiers se démultipliant dans les entreprises, les volumes de messages augmentent également. Qu’il s’agisse de pics d’activité ponctuels ou d’une croissance de l’activité, la charge pesant sur l’ESB peut être amenée à augmenter rapidement.
La solution choisie doit être capable de supporter la montée en charge sans perdre en qualité de service.

La scalabilité des ressources

Les ressources disponibles sont essentielles à la performance de l’outil ESB. Elles sont même particulièrement cruciales lorsqu’il s’agit d’échanges de données. Ces échanges étant appelés à croître pour la plupart des entreprises, les ressources doivent être facilement adaptables, avec des coûts cachés moindres. Les questions de mises à jour, d’extension des fonctions ou de passage aux machines virtuelles peuvent être évoquées avec l’éditeur pour s’assurer de bien anticiper l’avenir.

Une solution propriétaire ou open source

Le marché des ESB se caractérise par une grande diversité d’acteurs open source, qui viennent compléter l’offre logicielle propriétaire. Si les solutions propriétaires sont plus complexes d’installation et leur extensibilité parfois limitée par rapport à l’offre open source, elles compensent ces défauts par une grande puissance et un accompagnement maximal. Les ESB open source bénéficient offrent quant à eux un déploiement simplifié, une grande flexibilité et une riche communauté.

En conclusion

Aujourd’hui encore en forte croissance, l’ESB fournit une qualité de communication inter-applicative qui reste inégalée. Sa capacité à intégrer les besoins des processus fait son succès alors que les prérequis métiers deviennent la priorité des stratégies SI.

Des solutions de middleware dans le Cloud telles que l’iPaaS ou le MWaaS concurrencent aujourd’hui le bus applicatif, grâce à un couplage lâche entre composants qui séduit les entreprises. Cependant, les solutions Cloud restent cependant dédiées aux intégrations simples : l’ESB répond quant à lui à des problématiques complexes, auxquelles les entreprises font face de manière croissante. Indissociable de l’architecture Orientée Services (SOA), il contribue à casser les silos applicatifs et permet une exploitation optimale de la donnée. Capables d’intégrer des nouveautés ou de s’associer à d’autres ESB, les bus applicatifs font montre de plus de flexibilité, assurant ainsi leur avenir dans les SI.

Découvrez des éditeurs

ESB

À découvrir autour des logiciels ESB

Avis d’Expert
ESB et API Management

ESB et APIM
Télécharger

Les dernières actualités des logiciels métiers