Décryptage logiciel

Logiciel IAM (Identity and Access Management)

Les applications métier et leurs accès se multiplient, posant désormais des questions de sécurité et d’organisation auxquelles les entreprises ne peuvent plus se soustraire. Démocratisées avec le Cloud et le mode SaaS, les solutions de Gestion des Identités et des Accès facilitent l’attribution de rôles pertinents au regard des métiers, sans renoncer à une sécurité renforcée. Sur un marché qui affiche actuellement une croissance annuelle à deux chiffres, les solutions sont nombreuses. Leur objectif principal : protéger les données et garantir une expérience utilisateur simple, qui encouragera chaque acteur de l’entreprise à sécuriser ses échanges.

Qu’est-ce que l’IAM et quelle est son histoire ?

Le développement des solutions IAM (Gestion des Identités et des Accès en français) est intimement lié à l’essor des outils informatiques. L’augmentation du nombre d’utilisateurs et d’applications auxquelles ceux-ci doivent accéder rend alors nécessaire le développement de logiciels dédiés à l’authentification et la gestion des droits d’accès. Les premières solutions IAM tentent de cartographier les droits et accès de chaque utilisateur, traitant indépendamment chaque application de l’entreprise et offrant donc des performances en demi-teinte. Aux prémices de l’IAM, se pose un autre problème de gestion : les responsables informatiques étant les principaux décisionnaires en matière de droits, l’absence d’une vision métier fausse leur attribution.

Avec l’essor des solutions dans le Cloud et de la mobilité qui s’accélère aujourd’hui, la complexité des utilisations s’accroît. Les logiciels IAM doivent dès lors prendre en compte les usages dans l’entreprise et à l’extérieur de celle-ci. Avec le durcissement du contexte réglementaire et les menaces pesant sur les données personnelles, la gestion des accès passe d’un mode centralisé à une approche globale des utilisateurs et applications. La communication partiellement ou entièrement automatisée entre collaborateurs — les demandeurs d’accès — et les services informatiques permet aujourd’hui de prendre en compte les besoins métiers et d’accorder un accès plus pertinent à la donnée.

Quels sont les enjeux de l’utilisation d’un logiciel IAM ?

Protéger le système d’information des menaces et intrusions

A mesure que les systèmes d’information et les données d’entreprise ou d’organisations publiques gagnent en importance, les menaces et intrusions augmentent elles aussi. La protection des données doit donc se faire sur tous les fronts. Le besoin est triple : une protection renforcée grâce à un système d’habilitations, une confidentialité maximale des données et une traçabilité des actions. L’IAM répond à ces exigences grâce à un mode de fonctionnement intelligent. L’analyse des parcours utilisateurs et les calculs de risque permettent de détecter les potentielles usurpations d’identité et donc, de limiter les accès frauduleux et fuites de données. Les protocoles complexes d’authentification et les règles de contrôle d’accès au SI assurent une meilleure protection lors de la connexion. La vue complète des droits utilisateurs permet de dresser un panorama rapide des accès et de mieux identifier les menaces.

Mieux sécuriser les accès mobiles

Avec la généralisation du télétravail et la mobilité des utilisateurs, les applications d’entreprise sont très fréquemment utilisées depuis l’extérieur des sites de travail. Ce nouveau type d’usage entraîne des questions de sécurité et d’ergonomie inédites. Les nouvelles solutions de Gestion des Identités et Accès sur appareils mobiles apportent plus de sécurité à des supports jusque-là mal maîtrisés. Elles accélèrent également l’efficacité des travailleurs nomades et améliorent le confort d’utilisation.

Faciliter l’accès aux applications et améliorer l’expérience utilisateur (UX)

La tendance est aujourd’hui à des parcours en ligne sans contrainte où l’on privilégie une expérience utilisateur parfaite : les utilisateurs ou collaborateurs ont besoin d’accéder rapidement et en un minimum d’étapes aux applications d’entreprise. Toute démarche trop complexe a des conséquences négatives sur l’adhésion des utilisateurs aux outils d’entreprise. L’ergonomie des procédures de sécurité doit donc être réussie. C’est ce que propose l’IAM via un ensemble de services intuitifs et souvent automatisés. L’objectif : simplifier les connexions et les demandes d’habilitation ou de validation, favoriser l’autonomie des utilisateurs tout en traçant les parcours avec rigueur. Ainsi, l’expérience utilisateur est plus fluide et les mesures de sécurité respectées.

Adapter son SI aux besoins d’authentification et de sécurisation en temps réel

Les besoins liés à la donnée évoluent vite et influent sur le système d’information. Les changements d’accès à certaines données doivent pouvoir être répercutés rapidement sur toutes les briques du SI pour éviter les failles de sécurité et offrir un confort d’utilisation maximal. La gestion centrale proposée par un logiciel IAM facilite la mise à jour des habilitations et donc de l’utilisation du SI en temps réel. Les mouvements de collaborateurs dans l’entreprise (recrutement, départ ou changement d’habilitation) sont automatiquement pris en compte par l’outil. Pour l’entreprise, le gain d’efficacité est immédiat et le système d’information gagne en souplesse.

Ouvrir l’accès à son SI à ses partenaires en toute sécurité

Le concept d’entreprise étendue progresse : les organisations collaborent de plus en plus étroitement, échangeant des informations en permanence. Ces échanges doivent être aussi fluides que possible pour que le travail commun soit efficace. La sécurité des données reste cependant au cœur des flux de données avec les partenaires extérieurs à l’entreprise. Une solution de gestion des identités contribue à des échanges maîtrisés entre organisations en vérifiant si la personne ou le service qui se connecte est habilité à accéder à certaines données ou applications. L’IAM encadre automatiquement les données échangées et permet aux prestataires de travailler comme s’ils étaient une extension de l’entreprise, avec une continuité de l’information.

Réaliser des économies de coût et réduire les efforts superflus

L’augmentation des applications d’entreprise démultiplie le nombre de connexions nécessaires, ainsi que les identifiants à créer pour chaque utilisateur. Les conséquences sont importantes, tant sur le plan organisationnel — les nombreuses identifications représentent une déperdition d’efforts — que financier — ces identifiants mobilisent plusieurs bases de données et augmentent le coût total d’infrastructure. La centralisation des accès via un logiciel IAM solutionne ces questions de surcoût et simplifie le quotidien des utilisateurs. Outre son mode de connexion unique, l’IAM permet de réduire les appels au support en fournissant davantage d’autonomie dans les demandes.

Qui sont les utilisateurs des solutions IAM ?

Collaborateurs

Les collaborateurs sont les premiers utilisateurs du logiciel IAM de l’entreprise qui mutualise leurs divers accès aux applications métier, leur apportant dans le même temps un plus grand confort d’utilisation et de l’efficacité. Conçu pour être flexible, la solution de Gestion des identités et des Accès s’adapte à toutes les évolutions de l’organisation.

Partenaires, prestataires et clients

Le logiciel IAM permet d’offrir un accès personnalisé aux entreprises partenaires, fournisseurs ou clients. La gestion fine des habilitations permet de garder un contrôle total sur l’information partagée, tout en facilitant la collaboration. Cette ouverture maîtrisée du SI est d’autant plus cruciale à une époque où les échanges et la collaboration s’intensifient entre organisations.

DSI

Les DSI sont moteurs du déploiement de la solution IAM dans l’entreprise. Leur maîtrise de l’aspect technologique est essentielle pour couvrir tous les besoins lors du déploiement, mais aussi assurer un support par la suite. Le croisement des besoins métier et fonctionnel permet de créer une solution souple et adaptée aux échanges de données de l’entreprise.

Authentification unique (SSO Single Sign-On)

Quelles sont les pistes pour améliorer la maintenance du parc informatique en PME ?

Permettant une utilisation plus mobile et pratique de l’ensemble des outils numériques d’une entreprise, les solutions de Single Sign-On (SSO) sont un outil de travail et de sécurité en plein essor.

Quelles sont les grandes fonctionnalités des logiciels IA ?

 

Gestion des identités et des habilitations

La gestion des identités est intimement liée aux besoins métier de l’entreprise. Pour ceux-ci, l’outil propose donc des interfaces adaptées et intuitives ainsi qu’une large palette de services. Il peut s’agir de consultation de données en self-service, d’automatisation des processus métier (avec des parcours de consultation de la donnée automatisée selon les workflows), de services de pages blanches ou de la gestion par l’utilisateur de ses données personnelles. L’outil garantit la bonne attribution des ressources aux utilisateurs qui les demandent, en fonction du cycle de vie de ces utilisateurs dans l’entreprise : une fonctionnalité appelée provisioning utilisateurs, laquelle peut être gérée manuellement ou automatisée à des degrés divers.

Sécurisation des accès

Les situations d’accès à la donnée sont très diverses, et il est souvent difficile pour les entreprises de toutes les traiter. L’authentification forte multifacteur est désormais la norme. Proposée par les solutions d’IAM, cette authentification renforcée s’appuie sur des mesures de protection par code ou facteurs biométriques. Le niveau de sécurité appliqué est modulable en fonction du contexte de connexion et de l’appareil employé. L’outil de Gestion des Identités et des Accès s’appuie sur une évaluation des risques pour sécuriser les connexions de manière appropriée.

Gestion des workflows et du self-service

Le logiciel IAM favorise les demandes autonomes de la part des collaborateurs. Les besoins relatifs à une consultation de données, à une requête matérielle ou à une vérification documentaire peuvent être formulés via l’outil et approuvés de manière totalement automatisée. La conception d’un workflow de validation via l’outil décharge les DSI d’une part importante des demandes et facilite la mise en œuvre sécurisée côté collaborateurs. Les modifications entraînées par ces demandes entraînent actualisations et mises à jour correspondantes dans l’infrastructure IT, afin que le système soit parfaitement à jour.

Gouvernance des accès

Cette fonction permet d’établir une base unique de gestion des identités, des rôles et des accès, dans laquelle les habilitations seront consignées et les modifications renseignées dès leur validation. Colonne vertébrale de l’IAM, ce modèle de gouvernance peut être modifié et ajusté en fonction du profil et des besoins de chaque entreprise ou organisation publique. On y définira notamment la structure des données consignées, le mode de gestion des demandes et les procédures de rapprochement entre opérations pour éviter tout conflit.

Autres fonctions et outils complémentaires

Le logiciel IAM s’associe fréquemment à d’autres outils pour offrir une gestion des accès exhaustive. On citera notamment le PAM (Privileged Access Management), solution de gestion des utilisateurs à habilitations supérieures, le DAG (Data Access Governance) qui supervise l’accès aux données non structurées, ou bien l’EMM (Enterprise Mobility Management) qui assure la sécurité des appareils mobiles.

Quels points d’attention lors du choix de son logiciel IAM ?

 

Une connectivité maximale

Pour être en mesure de gérer les accès à toutes les applications d’entreprise, qu’elles soient en local ou dans le Cloud, le logiciel IAM choisi doit disposer des connecteurs standardisés. Le nombre de connecteurs est large chez la plupart des éditeurs, mais l’ajout de certains d’entre eux peut occasionner un surcoût. L’adoption d’une solution en mode SaaS ou On-premise pourra notamment avoir une incidence sur la connectivité — chacune étant respectivement plus compatible avec des applications SaaS et hébergées. La solution IAM se choisit donc en fonction de l’infrastructure et des éventuels projets Cloud de l’entreprise.

Une technologie efficace pour la mise à jour des référentiels

Pour mener à bien sa tâche, la solution IAM s’appuie sur de nombreux référentiels, lesquels doivent contenir des données précises et toujours à jour. En pratique, ces données sont encore trop souvent éparses. Les informations d’identité des collaborateurs, leur rôle et leur habilitation, les applications d’entreprises nécessitant un accès, varient rapidement : l’outil choisi doit reposer sur une technologie efficace, capable de rapidement nettoyer les référentiels et de les remettre à jour. C’est cette efficacité qui garantira une sécurisation optimale des données.

Une adaptation autonome aux besoins de la société

Les logiciels IAM sont très adaptables : l’objectif est de pouvoir les paramétrer selon le besoin et des changements d’infrastructure fréquents. L’autonomie est donc le mot d’ordre pour faire évoluer soi-même sa solution au fil du temps. L’ajout de connecteurs ou la gestion de workflows doivent pouvoir se faire en interne. Ainsi, les validations d’accès pourront se faire de manière fluide, sans interruption brutale due à l’attente d’une intervention de l’éditeur. La solution doit être suffisamment évolutive pour s’adapter à tous les besoins et aux inévitables changements technologiques.

Une mise en place progressive et concrète

Pour être rapidement adopté, le logiciel IAM doit être rapidement exploitable par les collaborateurs. Il peut, dans un premier temps, porter sur des processus simples du quotidien : il favorisera ainsi la prise en main et les bonnes pratiques. Une fois la solution connue des utilisateurs, pourront être envisagés des déploiements à plus large échelle.

Cette stratégie de mise en place progressive doit être accompagnée par l’éditeur, qui sera force de proposition pour concevoir un cycle de vie du projet adapté.

Une utilisation plaisante pour les collaborateurs

La solution IAM sera utilisée par des collaborateurs de tous services. L’accès aux applications via l’outil doit donc être très simple, sans lourdeur, faute de quoi les démarches d’identification pourraient devenir une importante contrainte. La rapidité d’utilisation, ou bien le recours à une solution de SSO (Single Sign-On, ou authentification unique) facilitent l’accès aux applications par les utilisateurs, permettant ainsi une meilleure adoption de la solution.

En conclusion

Aujourd’hui basée sur des protocoles de sécurité très factuels, la Gestion des Identités et des Accès n’a pas fini d’évoluer. L’essor toujours plus rapide du Machine Learning et de l’intelligence artificielle laisse présager de futures solutions intuitives, capables de reconnaître un utilisateur uniquement en fonction de son comportement en ligne et du contexte. De nombreuses autres perspectives sont à l’étude pour rendre les solutions IAM plus performantes, telles que la blockchain, destinée à accélérer et fiabiliser les authentifications à large échelle.

Les challenges sont eux aussi appelés à s’intensifier pour l’IAM : l’internet des objets et l’augmentation des terminaux mobiles alimentent en permanence les situations d’authentification inédites. La maîtrise des données à caractère personnel reste elle aussi un enjeu de taille avec lequel il est nécessaire de composer. Il ne s’agit là que d’une question d’adaptation pour des innovations technologiques désormais bien présentes et au potentiel certain pour l’IAM.

 

Découvrez des éditeurs

ITSM
  • Ilex
  • SailPoint
  • IBM
  • Oracle
  • Okta

À découvrir autour des logiciels IAM

Livre blanc :

Le SI du monde d’après
vu par 5 experts de la cybersécurité et de l’IAM

SI du monde d'après
Télécharger

Les dernières actualités des logiciels métiers