Le Cloud devient un environnement complexe, riche de multiples applications. Du simple stockage de données à la plateforme d’intégration complète, les outils fleurissent, à tel point qu’il est parfois difficile pour les entreprises de faire la part des choses.
iaaS, PaaS et SaaS, notamment, sont des modèles permettant de dématérialiser entièrement son environnement applicatif. Les bénéfices sont évidents pour un nombre croissant de commerçants, qui choisissent le Cloud pour sa souplesse et sa capacité à évoluer vite… et bien.

IaaS et PaaS : apporter de la souplesse à l’environnement de travail

Les infrastructures appelées IaaS s’appuient pleinement sur l’agilité du Cloud. Cet hébergement, par un fournisseur tiers, de l’infrastructure informatique de l’entreprise, permet de déléguer les questions de stockage, de serveurs et de réseau. Les données issues des applications peuvent ainsi être conservées ou interconnectées directement sur la plateforme, avec un niveau de souplesse accru.

Avec l’IaaS, chaque entreprise accède à une large banque de composants grâce auxquelles elle peut composer un environnement conforme à ses besoins. Ainsi virtualisée, l’infrastructure offre une gestion allégée et des ressources très modulables.
La scalabilité caractérise ce type de solution, souvent employé pour des besoins ponctuels et exceptionnels. L’IaaS permet de créer des environnements de test ou de soutenir des projets qui requièrent des capacités importantes.
Outre son aspect « sur-mesure », l’IaaS donne accès à de nouveaux leviers — calculateurs surpuissants pour l’analyse, systèmes de sauvegarde et de sécurité… — pouvant constituer un réel atout pour les entreprises.

La PaaS représente quant à elle un degré d’exploitation supérieur du Cloud, avec une gamme d’outils et logiciels dans le Cloud dédiés au développement d’applications. Alors que l’IaaS laisse à la charge du fournisseur la virtualisation, le stockage et le réseau, la PaaS va plus loin en prenant en charge l’environnement de développement : seules les données et les applications demeurent alors sur le site de l’entreprise.
Les plateformes de développement en tant que service permettent de disposer de hardware et software intégralement hébergés dans le Cloud. Avec leurs fonctionnalités de gestion de base de données, d’environnement de programmation ou encore de serveur web, elles libèrent les entreprises d’une couche de middleware souvent contraignante. Pour les utilisateurs de PaaS, une connexion suffit pour accéder à un environnement de développement complet sur navigateur : les problématiques d’infrastructure sont entièrement à la charge du fournisseur.

Ce type de solution démultiplie les possibilités de développement pour l’entreprise, qui peut ainsi se concentrer sur son cœur de métier.
Avec la PaaS, les questions de mise à jour logicielle et de récence du système d’exploitation ne représentent plus un frein. Libres de créer leur propre environnement de travail, les développeurs produisent des applications plus actuelles et souples.

Solution émergente du Cloud, l’iPaaS propose une infrastructure complète dans le Cloud pour une création applicative 100% intégrée. Connecteurs, règles métiers et mappings constituent un environnement pré-construit idéal pour un recours minimal au code lors du développement. L’iPaaS s’adresse ainsi à la fois aux développeurs et aux collaborateurs non-informaticiens souhaitant intervenir dans la création d’applications.

SaaS : des solutions métiers agiles et simples à déployer

Avec une approche plus globale du Cloud, le Software As A Service (SaaS) propose une délocalisation complète des outils d’entreprise. Les applications SaaS, entièrement hébergées dans le Cloud, sont aujourd’hui plus prisées que jamais dans un contexte de mobilité et de télétravail intenses. Pour l’entreprise, ces solutions offrent de la souplesse, un mode de facturation à la ressource consommée plus réaliste, ainsi qu’une grande facilité de mise en œuvre. Les logiciels en mode SaaS sont stockés, déployés et mis à jour par l’éditeur lui-même, et représentent donc une charge technique très réduite pour les sociétés utilisatrices. Le SaaS permet également de s’éviter une configuration fastidieuse et complexe : selon le besoin de ses clients, l’éditeur peut mettre en place une solution sur-mesure adaptée aux métiers, et rendre celle-ci opérationnelle rapidement. Implémentées sans lourdeur, les solutions SaaS sont souvent mieux prises en main par les équipes. Nombre d’entre elles favorisent le partage d’information à tous les niveaux.

Du CRM à l’outil de refonte des processus, le mode SaaS concerne aujourd’hui toutes les solutions essentielles à l’entreprise. Les innombrables possibilités offertes par le Cloud se mettent au service des logiciels métiers et des méthodes de travail, qui gagnent ainsi en agilité.

Le meilleur du Cloud au service de l’agilité

La mise à disposition de composants par un fournisseurs tiers offre de nombreux avantages face aux évolutions rapides du marché.
La souplesse et la modularité des ressources disponibles, en premier lieu, permettent aux solutions SaaS, IaaS ou PaaS, de répondre en tout temps aux besoins de leurs clients. Les espaces de stockage s’adaptent aux charges de travail exceptionnelles : les entreprises accèdent instantanément à des ressources supplémentaires en cas d’urgence, et s’épargnent des dépenses superflues lorsque celles-ci deviennent inutiles.
En s’affranchissant des charges de maintenance, de stockage et de gestion du middleware, l’entreprise peut également s’offrir plus de liberté et innover davantage. Les environnements hébergés dans le Cloud sont un cadre idéal pour tester, modifier et anticiper les situations particulières.
Le caractère toujours actuel des langages, normes et outils disponibles dans le Cloud est un point essentiel pour des entreprises ne pouvant suivre l’évolution rapide des infrastructures. Cette évolutivité garantit une adaptation optimale aux usages en vigueur et des applications performantes, sources de satisfaction client.

PaaS, IaaS ou SaaS : des atouts et des synergies entre solutions

Si les solutions telles que l’IaaS, PaaS et SaaS présentent des similarités, toutes répondent à un besoin bien différent.

Le niveau d’indépendance procuré par les solutions IaaS est maximal : déléguant son infrastructure au fournisseur, l’entreprise peut exploiter son propre environnement de travail pour la création d’applications et sites précis, ultra-personnalisés. Plus économique que les solutions PaaS et SaaS, l’IaaS est un choix courant des entreprises qui souhaitent garder la main sur leur environnement de développement, tout s’offrant une infrastructure plus performante, de manière ponctuelle ou permanente.

La PaaS représente une couche supplémentaire, qui peut être exploitée pour développer des applications plus classiques. Répondant à des besoins de rapidité et de standardisation, elle permet également de limiter les besoins en code, mais aussi de mieux tester. La structuration des données par les plateformes en tant que service est bienvenue dans la gestion de processus métiers, la création d’API ou le stockage de données critiques.
Les solutions IaaS et PaaS peuvent parfaitement être complémentaires pour concilier des besoins en développement plus ou moins complexes.

Le SaaS permet aux entreprises ne disposant pas de ressources suffisantes d’accéder à des solutions complètes : outils de conférence ou de gestion de données, mais aussi ERP pour la centralisation des données, BPM pour la gestion des processus, PLM pour un développement produit fluide et réactif. Les solutions SaaS, plus légères et ne présentant que peu de contrainte d’implémentation pour l’entreprise, offrent également une large palette de personnalisation. La grande accessibilité de ces solutions par tous les collaborateurs, même en situation de mobilité, est un atout incontournable.

De nombreuses autres solutions s’appuient sur le Cloud, permettant des développements plus souples. Le Back-end As A Service (BaaS) fournit le socle des applications — base de données, authentification, stockage, hébergement — pour favoriser un développement Front-End très personnalisé. Le Desktop As A Service (DaaS) fournit quant à lui une interface bureautique complète dans le Cloud.

A des niveaux divers, toutes ces solutions permettent de s’affranchir d’une partie de l’infrastructure logicielle, et donc des efforts d’installation et de maintenance.

Exploiter la synergie entre ces solutions permet aux entreprises de se constituer un environnement de travail sur mesure, sans surcharger leur infrastructure. Le Cloud ouvre d’innombrables possibilités de test, ou bien d’extension de l’existant, avec une disponibilité optimale. Sa capacité à s’adapter permet d’envisager des solutions puissantes, en constante évolution pour répondre aux besoins des marchés, et donc idéales pour les entreprises en quête de compétitivité.