CloudList : l'annuaire de référence des éditeurs de logiciels et prestataires de services IT B2B

Destiné à faciliter la compréhension de l’ensemble du cycle de vie d’un ouvrage en construction, le BIM a révolutionné le secteur du bâtiment. Mais quel est son rôle exact dans les projets de btp et quelles étapes lui reste-t-il encore à franchir ?

Aux origines du BIM

Le BIM tire son nom de l’anglais “Building Information Modeling”, qui pourrait être traduit par “Modélisation des données”. Il s’agit d’une méthode de travail couplée à une maquette numérique en 3 dimensions permettant la structure intelligente des informations relatives à la construction d’un bâtiment. Ce concept a vu le jour dans les années 60, aux prémices de l’informatique, mais il s’est réellement développé auprès du grand public à partir des années 2010. Pendant cinquante ans, le Building Information Management a évolué de logiciel commercial de fabrication assistée par ordinateur (FAO) à Really Universal Computer-Aided Production System (RUCAPS) en passant par Système de Description du Bâtiment (BDS). Tout cela pour devenir un logiciel essentiel dans l’univers du btp grâce à ses avantages écologiques et économiques.

L’utilisation du BIM dans le monde

Le Building Information Management connaît une utilisation plus ou moins mature dans les différents pays du monde. Aux Etats-Unis, par exemple, ce sont plus de 70% des acteurs du bâtiment et de la construction qui utilisent ce concept. À Singapour, ce taux dépasse les 90%, le pays étant l’un des leaders mondiaux en matière d’automatisation et de numérisation des permis de construire. En Chine, pays où plus de la moitié des logiciels utilisés sont piratés, le BIM rencontre davantage de difficultés à se développer. En France, la solution est en plein développement après avoir été boudée pendant de nombreuses années. Ces disparités constituent autant de challenge pour adapter le BIM à la culture et aux habitudes de chaque pays.

Le rôle de la maquette numérique BIM dans les projets de btp

Le Building Information Management facilite le travail de tous les intervenants d’un projet btp grâce à la globalisation des informations et des données au sein d’une plateforme BIM. Ainsi, les architectes, les entrepreneurs, les maîtres d’ouvrage et les ingénieurs collaborent plus facilement autour d’un projet concret. Le BIM permet en effet d’avoir une vision globale du bâtiment et offre la possibilité de gérer les interactions des intervenants en direct. C’est aussi un moyen efficace d’anticiper la construction et d’ainsi faire des économies sur les matériaux, la main d’oeuvre et les erreurs évitées. Le concept permet en effet d’estimer les coûts de construction avec précision. Une meilleure collaboration, une estimation du coût en temps réel, la vérification des critères fonctionnels grâce au modèle 3D… Tels sont les avantages du Building Information Management.

Les prochaines étapes de développement du BIM

Pour conquérir le monde et se développer dans les pays encore timides, le Building Information Management devra encore franchir quelques étapes. Considéré comme une mode à ses débuts, il s’est très vite imposé comme un système incontournable dans l’univers du btp, et son taux d’adoption dépasse tous les records. Mais pour répondre aux besoins des acteurs du secteur, la vérification du respect des normes en vigueur devra impérativement se généraliser, et les outils d’évaluation devront gagner en performance. Le développement de programmes spécifiques à certaines activités devra également se perfectionner afin de répondre à tous les besoins. Quant à l’utilisation des logiciels 4D et 5D, ce devrait être chose commune d’ici quelques années. Un autre enjeu concerne la demande de bâtiments toujours plus écologiques et économes en énergie. Le besoin en conception BIM devrait donc se faire plus intense, à condition que le logiciel développe ses capacités écologiques encore plus loin.

Share This