CloudList : l'annuaire de référence des éditeurs de logiciels et prestataires de services IT B2B

Est-il illusoire de penser que les applications ERP et CRM puissent être fusionnées en toute harmonie ? Que les deux systèmes soient capables de travailler de concert sans se nuire ? Dans un monde qui mise sur une expérience client toujours irréprochable, comment l’ERP peut-il englober sa mission première de centralisation de la gestion des activités et celui de la solution CRM qui, de son côté, met l’accent sur la relation commerciale et la satisfaction client ? La tendance du chevauchement des deux systèmes dans certaines infrastructures, voire leur fonctionnement de pair peut-elle vraiment être rentable ? C’est à ces questions que nous allons tenter de répondre…

 

Le logiciel ERP vs le logiciel CRM

Les deux logiciels de gestion ERP et CRM ont de nombreux points en commun, étant donné qu’ils ont tous les deux comme principal objectif de maximiser la profitabilité, la productivité et par conséquent la croissance des entreprises. Les ERP interviennent surtout sur l’échange de données entre les divers départements de l’entreprise. Il permet à cette dernière de limiter ses coûts de production et d’augmenter son rendement grâce à l’observation des indicateurs clés de performance et à la maximalisation des processus entre départements. Les ERP permettent en somme de concentrer les activités de gestion des départements qui poursuivent toutefois leurs opérations de manière autonome.

Le logiciels CRM sont centrés sur la gestion de la relation client quant à eux jouent un rôle essentiel auprès des départements de marketing et de développement des affaires. Leur stratégie repose sur une expérience client réussie et une relation commerciale et après-vente bien ficelée dans le but premier d’augmenter les ventes. La généralisation de ces logiciels dans le Cloud est également un facteur déterminant à prendre en compte puisque le Cloud favorise précisément l’interopérabilité entre les différentes solutions de gestion dans l’entreprise.

 

Fusionner ERP et CRM ? Une idée attrayante…

Ces logiciels de gestion peuvent-ils être compatibles entre eux ou faut-il choisir entre l’un et l’autre pour améliorer la croissance de son entreprise ? Puisque les frontières entre eux ne sont pas complètement hermétiques, leur union permettrait d’optimiser très rapidement et de manière continue la gestion d’une organisation. En fait, plusieurs raisons rendent intéressante la combinaison des deux solutions. Nous vous présentons ici les trois principales.

Les sociétés, avec des volumes considérables de transactions commerciales, constatent des bénéfices quasi instantanés dans le processus Order to cash. La réduction des coûts provient plus spécifiquement de la diminution des erreurs commises lors de la saisie des commandes, de la mise en place des flux de travail, de l’approbation des escomptes, des besoins plus restreints en main-d’œuvre attitrée à l’entrée des commandes dans les deux systèmes. Les entreprises de moins grande envergure, dont le volume de commandes est plus faible, peuvent elles aussi bénéficier de réductions de coûts non négligeables grâce à une meilleure précision lors de la saisie des commandes, qui se répercute sur les coûts globaux d’expédition.

L’intégration des deux logiciels de gestion a aussi comme atout une connaissance et une gestion améliorées de la clientèle. L’ERP se charge de la relation financière des clients avec l’entreprise tandis que le logiciel CRM de gestion de la relation client se charge de leurs données démographiques et de leur historiques d’achat. Combiner ces deux bases de données clients peut permettre aux organisations de mieux doser leurs efforts et leurs dépenses en ciblant en priorité les clients qualifiés et les plus rentables : c’est la stratégie qu’a adopté l’éditeur Microsoft pour sa solution Dynamics 365 en regroupant ses deux solutions ERP et CRM permettant ainsi une plus grande efficacité et proactivité. Force est de constater que faire le choix d’une solution ERP et CRM intégrées permet d’optimiser la productivité d’une entreprise et contribuer à son projet de croissance.

 

Share This